Ma définition des West Indies…

  • Lizz en mode ouverture culturelle et appel à témoins.
    Aidez-moi à amorcer, compléter, enrichir voire corriger cette définition.

    C’est quoi d’abord les West Indies ? Les Antilles ? Les DOM-TOM ? Les Caraïbes ? La Guyanne en fait-elle partie ? La Réunion, je la mets où ? Alors géographiquement où commencent et où s’arrêtent les West Indies ? De même pour les Caraïbes.

    West Indies, est-ce une communauté ? D'où vient le créole ? Le créole de la Martinique est-il le même que celui de la Réunion ? Combien y a-t-il de langues créoles ? Y a-t-ils différents accents ? Peut-on reconnaître les origines d’une personne antillaise à l’accent qu’elle utilise pour parler créole ? Existe-t-il une identité créole ? des identités créoles ?

    Comment vivent les jeunes aux West Indies ? A quels courants musicaux sont-ils sensibles ?
    C’est quoi le zouk ? C’est quoi le compas ? C’est quoi le GWO KA? C’est quoi le calypso ? C’est quoi le ska, le reggae, le ragga et la dancehall ?

    Qu’aime-t-on manger aux West Indies ? Quelles spécialités trouve-t-on là-bas et non en Métropole ?

    Qui pourrait nous parler de traditions des West Indies ?

    Qui sont les grands personnages des West Indies ? Quels sont ceux qui ont marqué l’Histoire ? Qui sont les grands écrivains et poètes des West Indies ?

    Alors voilà, je lance ces quelques perches pour commencer. On l’aura compris West Indies n’est pas forcément le terme le plus approprié pour parle du monde caraïbéen francophone, anglophone, lusaphone, xxxxphone. Je l’ai juste utilisé car c'est un terme un peu « accrocheur ».

    Moi l’univers antillais-caraïbéen, je le vis par procuration. Forcément, je suis née en métropole tout en étant originaire d’Afrique de l’Ouest et n’ai jamais mis les pieds aux West Indies !!

    Et pourtant, et pourtant… je peux être sensible à ce qui émane de ces cultures. Parfois je peux être attirée, parfois je peux me sentir complètement à l’écart. Je suis à la recherche de guides qui puissent me communiquer leur amour des cultures ultramarines et surtout me les expliquer.

    Je vous donne un exemple bien parlant ! Samedi 28 juillet 2007 à l’Opus. J’assiste à la fameuse Jam Session de Geno Young & Camp Wisdom. Il y a vraiment eu des instants magiques et intenses.

    J’en relève un tout à fait particulier pour moi : un jeune homme monte sur scène, je n’ai pas eu le temps de comprendre comment les musiciens se sont entendus avec le chanteur (impro totale ? qui a été à l’écoute de qui ? qui a réclamé quoi ?). Bref, je ne sais pas comment ils ont arrangé leur affaire mais c’était un régal : sur l’air du titre I can’t help it de Mickaël Jackson, le jeune homme en question est venu poser sa voix….mon cœur s’est liquéfié (j’adore cette expression !). Il a chanté avec douceur des paroles [b]en créole et j’ai trouvé ça sublime ! [/b] Mais j’avais un souci : je ne parle pas créole, moi ! Je peux être sensible aux sonorités créoles mais je ne comprends quasiment rien à la langue. Je n’ai pas pu réagir à la portée des mots susurrés langoureusement (zavez vu le vocabulaire technique, précis qui fait dans la dentelle ?) par ce jeune homme comme certaines autres personnes de l’assistance ont pu le faire. Snif !

    Après enquête (genre chuis détective), j’ai appris que le jeune homme en question s’appelait Steven Morris. Donc je tâcherai de me mettre en contact avec lui pour savoir ce qu’il avait exprimé avec autant de douceur.
    http://www.myspace.com/stevenmorris1. Que ferait-on sans myspace, hein? Dîtes-moi...



    Bref, tout ce blabla lizzien pour vous faire comprendre ce que j’entends par être sensible aux cultures créoles tout en étant frustré de ne pas pouvoir en être aussi proche qu’on le souhaiterait.

    Alors je vais peut-être vous faire rigoler mais s’il y a une chanson que j’adore; c’est justement West Indies de Matt Houston. Je ne sais pas ce qu’est devenu Matt mais je ne connais que son premier album que j’avais beaucoup apprécié à l’époque (« R&B 2 rue » a été ma sonnerie de portable pendant un bon moment, ben ouais ! Pas peur des dossiers moi ! LOL !).

    Cette chanson « West Indies » me touche à un point ! C’est posé, tout tranquille et l’amour qu’il semble porter à la Guadeloupe (?) m’irradie. C’est exprimé simplement et en douceur, ça me touche, c’est tout !

    Sans transition, je vous invite à regarder cette vidéo de Casey (déjà postée, oui je sais mais je ne me lasse pas de l'écouter et la regarder).



    Le « Chez Moi » de Casey, est plus cash et cérébral mais son cri du cœur identitaire me touche énormément aussi.

    Chez Matt tout à l’air merveilleux, c’est le paradis sur Terre. Chez Casey, c’est débarrasse-toi de tes clichés compagnie-créole-et-cie, ouvre les yeux, admire ou désole-toi, mais regarde c’est ça le VRAI quotidien antillais.

    Alors voilà, je m’étais encore promis de faire un post court (pour ne pas endormir la foule et décourager les flemmards et autres indifférents). Mais désolée, j’ai de longues vacances et énormément de temps libre devant moi (oui je sais c’est un luxe). Pour une fois que je peux prendre le temps d’exprimer des choses profondes qui me tiennent à cœur, ben je me gêne pas ! ET TOC!

    Je reprends : je me situe entre Matt et Casey car sensibilisée tant par l’un que par l’autre. Tout ça c’est bien beau mais je fais comment moi pour pénétrer dans cette communauté culturelle et mieux la comprendre?

    J’ai des amis Antillais mais pourtant on n’a jamais l’occasion d’aborder ou approfondir comme je l’aimerais les spécificités culturelles créoles avec lesquelles ils ont grandi. Alors je jette ma bouteille à la mer… Attrape qui peut et surtout qu’on me réponde !!!!!

    J’ai beaucoup de choses qui remontent à la surface donc pardonnez à nouveau la longueur de mes propos mais c’est plus fort que moi.

    Ma culture créole à moi : c’est Jean-Michel Rotin, Beethova Obas, une chanson de Malavoi que j’avais apprise phonétiquement tellement elle me touchait. Je sais que des musiciens talentueux comme Michel Alibo, Mario Canonge ou Jean-Philippe Fanfant sont aussi issus de ces cultures. Mais je ne connais pas encore assez leur musique. Tout un monde à découvrir encore…

    Petite pause audiovisuelle : Le quartet de Jazz, SAKESHO- Andy Narell, Mario Canonge, Michel Alibo, Jean Philippe Fanfant.


    Ma culture créole à moi, c’est Frantz Fanon, Aimé Césaire, Maryse Condé et Danny La Ferrière.

    Ma culture créole à moi, c’est Souria Adèle, comédienne qui a interprété avec brio le one-woman-show « Négresse de France ». Firmine Richard me vient également à l’esprit.

    Ben voilà,là je sèche maintenant. Bien sûr, je vous ai épargné les accras-boudin-rhum-compagnie-créole-clichés, hein !

    Je suis convaincue d’avoir formulé des choses de façon plutôt approximative voire très floue.
    J’en appelle à vous pour faire la mise au point et m’aider à étoffer l’approche des cultures créoles.

    Ma culture créole, ça pourrait être aussi…

    A vous de m’aider compléter les trois petits points (points de suspension) !


    J'éditerai plus tard pour mettre de belles illustrations et égayer mes colonnes de caractères. J'ai bien peur de dissuader nombre de lecteurs potentiels mais bon, on verra bien!

    Je suis juste animée par l'amitié et l'ouverture d'esprit véhiculée par le "couple" Césaire-Senghor. J'aimerais bien que la jeunesse d'aujourd'hui soit animée par ce même désir de rencontre, partage et solidarité. Je n'en vois pas vraiment la trace. Mais j'ai foi en l'espèce humaine....

    Alors pour commencer, s'il y a des bonnes âmes qui souhaitent expliciter les paroles de "Chez Moi" de Casey, ça pourrait être profitable à beaucoup.
    Car pour tout vous avouer, même avec tout ma bonne volonté, il y a des éléments culturels évoqués dans cette chanson qui m'échappent complètement! Parfois je comprends tout à fait, parfois j'essaie de deviner et parfois je ne capte rien du tout. Tant que personne ne m'expliquera cela restera du charabia... Ce serait regrettable!

    A vôt bon coeur...
  • Et bien tout d'abord bravo. Et Merci. Je me suis un peu évadé grâce à toi.
    Malheureusement je n'ai strictement aucune connaissance en la matière. Mais ça m'a vraiment donné envie de connaître.
  • Citation: Lizz
    Jean-Michel Rotin


    Le grand de la guadeloupe !
    Mon frère était son guitariste, j'ai donc beaucoup bouger sur le son de JMR !
    Je trouve qu'il est pas assez reconnu par la plupart des jeunes antillais de metropole , parfois même critiqué , j'ai du mal a comprendre.

    Qu'ils restent avec Admiral T et Krys ! nah !
  • hmmm et le rougail saucisse alors!
    Lizz, jte fais une confidence: jcrois que t'as pété le record du post le plus long tous topics confondus sur ce forum. Félicitations!

    Trève de plaisanterie, j'ai aimé ta façon d'exposer les choses. Ca sent l'envie de retourner aux roots à plein poumon! Malheureusement, beaucoup ne l'ont pas ou du moins ne dédaignent pas accorder du temps à cette tâche et bien souvent, c'est lorsque c'est la fin que l'on se demande d'où on vient...dommage.

    Bon, jvais apprendre à écrire viet...quand j'aurais le temps =/
  • Un grand merci à vous trois!

    => Michael90 je suis ravie d'avoir titillé ta curiosité.
    => Hdrums, faut que tu me programme un rdv avec ton frangin! Je connais principalement l'album HEROS que je peux me passer en boucle toute une journée sans problème!



    => Beney, je te fais une autre confidence : j'ai des posts en préparation qui sont bien plus longs que ça. Mon but n'est pas de prendre la tête ou de jouer les intellos mais d'obtenir des réponses précises.

    Je connais au minimum 5 membres du forum dont l'éclairage pourrait profiter au plus grand nombre. Mais où se cachent-ils ces timides?
  • Vaste sujet LiZz !!

    Je vais répondre en plusieurs fois, une occasion de me rafraîchir les idées aussi.
    Pour une fois qu'on s'intéresse aux Antilles en essayant de sortir des clichés !

    On attend les corrections et les infos des autres.

    "West Indies" : Indes Occidentales.
    Au départ un terme qui reflète la vision des explorateurs européens de l'époque qui voyaient l'Europe, l'Afrique et les Indes.
    (D'où aussi les Indiens d'Amérique).

    Aujourd'hui, c'est un raccourci.
    C'est plus les FWI French West Indies : Martinique, Guadeloupe
    BWI : British WI : Sainte-Lucie, Barbade, Bahamas...

    Donc le terme fait référence à l'ancien pays colonisateur et/ou actuel pays de rattachement. Ces îles anglophones, bien qu'indépendantes ont encore la Rein d'Angleterre comme chef d'Etat, comme le Canada et l'Australie d'ailleurs.

    En somme, pour moi, les WI c'est tout l'archipel antillais.

    Les DOM-TOM c'est autre chose. C'est un terme juridique pour désigner une forme de collectivités locales françaises et le degré d'"intégration" à la France.

    Il y a quatre Départements d'Outre-Mer : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion. En gros, en termes d'institutions c'est presque comme si c'était le Val-de-Marne à part de la défisc pour les investisseurs.

    Géographiquement, la Guyane ne fait pas partie des Antilles mais de l'Amérique du Sud. Mais on met dans le même lot la Guyane, Madinina (Martinique) et Karukéra (Guadeloupe). Culturellement c'est très proche.

    La Réunion, c 'est l'océan indien. Pour moi, c'est encore autre chose.

    Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna, Saint-Pierre et Miquelon, Mayotte, c'est des statuts juridiques particuliers : Territoires d'Outre-Mer, Collectivités Territoriales de la République, etc. Ils ont des chefs de gouvernement locaux, etc.
  • Oui Gerry, c'est bien vaste comme sujet ! Mais comme tu le soulignes, c'est si peu abordé! Je suis même convaincue que ce qui figure dans les programmes scolaires sur les DOM-TOM n'est quasiment pas enseigné. J'entends par là que c'est expédié vite fait et qu'on ne prendra jamais le temps de s'intéresser en profondeur aux cultures créoles.

    Après on s'étonne qu'il y ait des incompréhensions voire du mépris et que chacun reste bêtement dans son camp.

    Mon approche est peut-être présentée maladroitement et avec pesanteur. Je ne le nierai pas si on m'en faisait le reproche. On risque d'obtenir un immense fourre-tout un peu anarchique étant donné que je n'ai pas posé de cadre.

    En même temps je trouve ça sympa d'obtenir des témoignages variés mêmes courts qui nous permettent de nous faire une autre idée des cultures créoles. Se rapprocher de l'authencité et s'éloigner du cliché.

    Un grand merci à Gerry pour ces précisions géographiques!
  • Citation: Lizz
    Oui Gerry, c'est bien vaste comme sujet ! Mais comme tu le soulignes, c'est si peu abordé! Je suis même convaincue que ce qui figure dans les programmes scolaires sur les DOM-TOM n'est quasiment pas enseigné. J'entends par là que c'est expédié vite fait et qu'on ne prendra jamais le temps de s'intéresser en profondeur aux cultures créoles.


    Exacte. Dans un enseignement général, le sujet n'est pratiquement pas abordé (si ce n'est brièvement en géographie et en histoire avec les colonies). Après, je pense qu'en fac d'histoire ou autre on doit en parler. Mais c'est vrai que consacrer 1 petit chapitre aux antilles et plus particulièrement aux antilles françaises ne serait pas de trop à mon avis (au collège ou au lycéé) au lieu de s'éterniser sur les bolcheviks. LOL.
  • très bon sujet et bonne rédaction de post, Hélas je ne peux t'aider dans ta recherche d'information qui est précise. Tu fais appel à des notions d'anthropology et de culture. En lectrure je connais juste Marise Condé et AIme Cesaire dont j'ai étudié en Terminal au Gabon le Livre "Cahier d'un retour au pays natal", sinon j'apprécie Bethova Obas et Jean-Michel Rotin que j'ai connu à l'époque grace a MCM Africa, c'est mon chanteur de "zouk" préféré car il est l'un des 1er à meler influences soul/funk avec la vibe créoles et ce avec brio, et puis bien avant tous les neo chanteur zouk love..... si on cherche bien il a du être une source d'inspiration pour le zouk/r'n'b Capverdien ( dedicace à Elizio)
    En plus ses clip avaient de ces corégraphies lol! ils nous faisait parfois pensé à MJ....
  • Citation: Hdrums
    Qu'ils restent avec Admiral T et Krys ! nah !


    Moi j'veux bien rester avec Admiral T.

    Pour info, Admiral T est un des rares jeunes artistes antillais à avoir assez d'humilité pour mêler des sonorités reggae/dancehall avec des sons plus traditionnels et d'autres sons de la caraïbe et pour poser avec artistes reconnus.

    Il réconcilie les générations, le contemporain et la tradition, les îles, les genres(ex: soca-calypso avec square one de la Barbade). Il a une vision caribéenne de la musique, mais aussi ouverte sur l'Europe avec des textes militants.

    Rev an mwen

    Dans ce son, sur la thématique "I had a dream", Admiral dénonce corruption, violence, excédent dans les importations et dépendance à l'extérieur, racisme entre les "groupes ethniques" aux Antilles, lacunes dans la culture, particulièrement historique, des jeunes antillais, etc.

    En plus ce son a une saveur particulière avec le tambour "gwo ka" qu'on entend tout le long. Au-delà du son, c'est toute la symbolique de l'héritage de l' Afrique et de l'esclavage.

    Dans "Fôs' a péyi a", il associe un groupe myhtique, Kassav' à un message positif pour les jeunes générations.



    Il a aussi un répertoire plus jump up pour mettre les winneurs en transes : sound system, gwadada,...
    En plus en live, il défonce.

    Après on aime ou on n'aime pas, mais au moins pour l'intention, il se distingue.

    Krys, là c'est un autre dossier.

    Admiral T et Krys font tous les deux de la dancehall, mais la comparaison s'arrête là, à mon sens.

    Krys c'est plus du son pour winner et délirer en soirée. Sans compter un dernier album où là il est parti en freestyle dans un trip encore plus commercial, en français, etc.

    Un gros bémol pour les artistes dancehall, les propos homophobes copiés sur les artistes jamaïcains. On pourra en reparler sur un autre post.

    Bon LiZz, tout çà c'est d'ta faute !! Tu me fais entrer, contre mon gré, en compétition pour le post le plus long !! Pour l'instant, je divise pour mieux poster mais j'sais pas si çà va durer.